Jacques Rougerie est un architecte et océanographe français. Il mène ses deux passions de façon conjointe, la mer et l’architecture. Ses recherches et ses réalisations sont fondées sur une architecture bionique, c’est à dire écologique et visionnaire.

jacques rougerie solaireParmi ses constructions on compte des laboratoires sous-marins, des centres de la mer, des vaisseaux à coque transparente, des musées subaquatiques … Son projet phare, SeaOrbiter est à la fois un projet de « vaisseau d’exploration des océans » et un « laboratoire océanographique flottant ». Jacques Rougerie veut sensibiliser le plus largement possible à la beauté de la mer et à son rôle fondamental dans l’Histoire de l’Humanité.

Jacques Rougerie est Chevalier de la Légion d’honneur et Membre de l’institut de France, Académie des Beaux-Arts. Il est aussi Président de la Fondation Jacques Rougerie dédiée à l’espace et à la mer, “car c’est de l’espace et de l’océan que naîtra le destin des civilisations à venir”.

 

Quelle est pour vous l’importance et l’urgence du développement des énergies solaires ?

C’est capital dans notre société et à travers le monde aussi bien pour les pays en voie de développement que les pays développés. L’énergie solaire est un atout maître, il faut y tendre, que ce soit dans des zones rurales ou urbaines. Le solaire peut participer à la conception architecturale des bâtiments mais aussi à notre mode de vie. Le solaire est sûrement l’un des plus grands atouts de notre temps.

Dans mon travail d’architecte, l’énergie solaire est une réalité !

 

Quelle vision avez-vous du solaire dans 20 ans ?

Dans 20 ans, le solaire sera partie prenante de notre vie et parfaitement intégré dans tous nos systèmes. Actuellement nous sommes à une période charnière. Pour les enfants d’aujourd’hui, l’énergie solaire est déjà un acquis. Quand la jeune génération aura le pouvoir industriel, politique, économique etc, elle va développer et intégrer les énergies renouvelables !

Tous les jeunes connaissent le solaire mais ils ne savent pas expliquer pourquoi son développement ne va pas plus vite ! Dans le monde industriel il y a encore du travail, on traîne des pieds car il y a des systèmes économiques en place que personne n’est enclin à lâcher. Le solaire n’est pas une mode, c’est bien une nécessité vitale pour l’homme et la planète. Dans certaines régions du monde c’est un acquis. Le solaire est une énergie naturelle, à la disposition de tous depuis l’origine des temps. Moi je trouve qu’il y a de l’espoir, j’en suis complètement convaincu.

©Creations Jacques Rougerie

Sea Orbiter ©Creations Jacques Rougerie

Dans 20 ans les gens qui diront qu’il faut faire du solaire seront plus qu’en retard parce qu’on ne se posera même plus la question. On se demandera même comment se fait-il qu’on se soit posé la question un jour ! Cela fait des dizaines d’années qu’on parvient à capter l’énergie solaire, pourquoi doit-on encore l’imposer ?

Rendez-vous compte, il y a 40 ans on se posait la questions de l’informatique, il y avait toute une partie de la population réticente qui n’y croyait pas. C’est comme internet, ceux qui n’y croyaient pas et qui l’ont ignoré sont complètement dépassés aujourd’hui. Les innovations ont toujours rencontré des oppositions, c’était pareil du temps de Gutenberg. Il y avait des grands savants qui disaient que c’était inutile de développer l’imprimerie. Les choses changent, on voit de nos jours de sacrés explorateurs comme Bertrand Piccard avec Solar Impulse ou encore Raphaël Domjan avec son projet Planet Solar. En 2004 il a réalisé le 1e tour du monde à bord d’un bateau solaire (Jacques Rougerie était parrain de ce projet NDLR).

Notre propre vie est courte, on voudrait que tout change tout de suite et voir de nos propres yeux ce changement. 100 ans ça nous semble très long pour voir advenir quelque chose de positif, mais à l’échelle de la planète, 100 ans ce n’est rien. Le changement on le voit arriver progressivement : lumières solaires, routes solaires, bateaux solaires etc. Grâce aux LED aujourd’hui, les consommations sont tellement faibles que le solaire va devenir encore plus important. Les batteries vont devenir plus robustes. Les voitures électriques iront beaucoup plus loin ! Il y a 20 ans les voitures faisaient 15 a 20 L au 100, cela ne posait pas de problèmes. Aujourd’hui on est à 6L/100, c’est 6L de trop !

On peut comparer tout ça au téléphone portable. Entre 20 ans plus tôt et aujourd’hui, quel progrès ! Personne n’aurait pu imaginer qu’avec un téléphone nous pourrions tout gérer ou presque, c’est pareil pour le solaire.

 

Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit avec la phrase « 2-en-1 » ?

Avec du 2 en 1 on est plus efficace, plus logique, on est plus performant. Si je ne connaissais pas votre technologie, je dirais que le 2-en-1 me fait penser a un rêve : moi je préfère avoir deux rêves plutôt qu’un ! Le jour où l’on pourra faire du 10-en-1 voire du 20-en-1 cela sera encore mieux !