En visite au Maroc du 15 au 18 mai, Laurent Wauquiez, ancien Ministre et Président de la région Auvergne Rhône-Alpes était à la tête d’une délégation composée de représentants des chambres consulaires et surtout d’entrepreneurs issus de l’aéronautique, des énergies renouvelables, de l’agriculture ou de l’artisanat. Le 17 mai avait lieu la visite inaugurale de l’entreprise Jet Energy, spécialisée dans l’étude et la réalisation de centrales solaires et de centrales photovoltaïques. Notre commercial export, Lambert Plouy, faisait partie de la visite et a pu obtenir son interview.

Laurent Wauquiez connaissait déjà DualSun grâce au Salon de l’Habitat organisé autour des énergies renouvelables. Dans une réunion préparatoire à son déplacement, un de nos partenaires avait pu s’entretenir avec lui de notre solution innovante « comme quoi la nouvelle [de votre innovation] remonte la Loire, jusqu’au Puy en Velay ! » souligne Laurent Wauquiez.


Quelle est selon vous l’importance ou l’urgence du développement des énergies solaires ?

laurent-wauquiez-dualsun« Pour moi, l’énergie solaire c’est l’énergie renouvelable à laquelle je crois le plus, parce qu’en réalité, c’est celle qui pollue le moins l’environnement. L’énergie solaire c’est aussi celle qui est la plus adaptée à une déclinaison d’applications infinie, aussi bien pour couvrir les bâtiments que pour faire des grandes fermes solaires (comme ici au Maroc, NDLR). Des solutions innovantes qui permettent d’avoir des panneaux solaires au dessus des vignes ou pour l’arboriculture par exemple. A ce moment là, selon les moments de la journée les panneaux protègent les cultures, des attaques du soleil.

En plus, ce que j’aime bien avec l’énergie solaire, c’est la façon de tourner le réchauffement climatique en quelque chose de positif. C’est quelque chose d’intéressant à travailler en se disant que le problème de l’ensoleillement (de certains pays NDLR), peut être transformé en quelque chose qui est positif. J’aime l’idée selon laquelle on prend un défi et on essaye de le relever.

 

Dans 20 ans, quelle vision avez-vous du solaire ?

Ma vision du solaire dans 20 ans est très simple : je voudrais que la France ait à nouveau des sites de production, parce que je crois qu’on a fait n’importe quoi et que l’Europe a fait n’importe quoi également. On a développé les panneaux solaires mais sans chercher à développer nos entreprises du solaire, moyennant quoi nous avons perdu une grosse partie de la production qui est partie en Chine. Donc l’exemple de DualSun, avec une équipe qui cherche, à partir de niches, à remettre le pied sur ce marché, c’est vraiment pour moi la priorité. Donc ce que j’aimerais dans 20 ans c’est non seulement que l’énergie solaire soit développée mais qu’elle soit développée avec des produits français.

 

Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit avec l’expression « 2-en-1 » ?

DualSun évidemment !