Après plusieurs retards, la nouvelle RT 2020, appelée RE 2020, est entrée en vigueur le 1er janvier 2022.

Elle impose à toutes les constructions neuves d’être plus respectueuses de l’environnement.

Concrètement, qu’est-ce que cela change si vous construisez votre maison ?

C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

C’est parti. ⬇️ ⬇️ ⬇️

– – –

SOMMAIRE

  1. C’est quoi la RE 2020 ?
  2. RE 2020 maison individuelle : les nouvelles normes à respecter
  3. RE 2020 et performance énergétique
  4. RE 2020 et performance environnementale
  5. RE 2020 et confort d’été
  6. Quelle est la différence entre la RT 2012 et 2020 ?
  7. Quand prend effet la RT 2020 ?
  8. RT 2020 permis de construire
  9. Comment construire une maison RE 2020
  10. Les aides de l’État pour une installation solaire
  11. RE2020 : Le coût d’une installation solaire
  12. Conclusion
  13. Questions fréquentes

 

C’est quoi la RE 2020 ?


RE 2020 définition

La Réglementation Environnementale 2020 est une norme qui vise à généraliser la construction de bâtiments à haute performance énergétique.

Elle s’applique depuis le 1er janvier 2022 à toutes les nouvelles constructions :

  • Les logements privés, comme les maisons et les appartements ;
  • Les bâtiments tertiaires, comme les bureaux ;
  • Les bâtiments publics, comme les écoles et les bibliothèques.

À quoi sert la RE 2020 ?

Comme une réponse aux chocs pétroliers induisant des crises énergétiques globales, la France a mis en place des normes de construction obligatoires pour tous les nouveaux bâtiments.

Ces différentes normes sont appelées réglementations thermiques (RT) et visent à réduire la consommation énergétique dans le milieu du bâtiment.

En effet, le secteur du bâtiment est le plus énergivore, devant le Transport et l’Industrie, avec :

En ce sens, les réglementations thermiques et environnementales ont pour objectif de permettre à la France de tenir ses engagements pris lors du Grenelle de l’environnement de 2007.

A savoir réduire par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à ses émissions de 1990.

C’est ce qu’on appelle le “Facteur 4”, qui est inscrit dans la loi.

RT ou RE : quelle différence ?

Une RT désigne une réglementation thermique alors que la RE fait référence à une réglementation environnementale.

En fait, la dénomination RT 2020 est utilisée à tort.

Il s’agit en réalité de la Réglementation environnementale 2020 (abrégé RE 2020). 

Cette dernière va plus loin qu’une simple réglementation thermique car elle prend aussi en compte l’impact environnemental et le confort en été.

Je vous détaille les nouvelles normes au prochain chapitre.


 

RE 2020 maison individuelle : les nouvelles normes à respecter


La RE 2020 est donc une réglementation environnementale qui concerne la performance énergétique ET environnementale des nouvelles constructions.

La RE 2020 a 3 objectifs principaux :

  1. Favoriser la sobriété et l’efficacité énergétique ;
  2. Réduire l’impact carbone de la construction de bâtiments neufs ;
  3. Améliorer le confort des bâtiments lors des fortes chaleurs.

Pour y arriver, la RE 2020 s’appuie 3 axes :

  • La performance énergétique grâce à la sobriété énergétique et la décarbonisation de l’énergie ;
  • La performance environnementale ;
  • La garantie du confort en cas de températures élevées. 

Voyons tout cela plus en détail.

rt 2020 re 2020

 

RE 2020 et performance énergétique


La performance énergétique vise à réduire au maximum la consommation des énergies fossiles, dites non renouvelables.

Tout nouveau logement doit donc répondre à des exigences mesurées par 3 indicateurs :

  • Un seuil maximal de besoin bioclimatique (Bbio) ;
  • Un seuil maximal de consommation en énergie primaire (Cep) ;
  • Un seuil maximal de consommation en énergie primaire non renouvelable (Cep,nr).

RE 2020 et besoins bioclimatiques du bâti (Bbio)

Les besoins bioclimatiques d’un bâtiment correspondent aux besoins en énergie pour assurer son éclairage, son chauffage et son refroidissement.

La RE 2020 impose de nouvelles exigences en matière de Bbio pour accroître l’efficacité minimale du bâti.

En fait, c’est simple : il s’agit de réduire les besoins en énergie du bâtiment grâce aux éléments naturels, tout en garantissant un niveau de confort pour les occupants.

Comment ?

En optimisant l’orientation ou la disposition des ouvertures (baies, fenêtres, portes).

Ou encore en isolant le bâtiment pour limiter les déperditions thermiques.

Cet indicateur était déjà pris en compte dans la RT 2012.

Il est exprimé en points.
Les nouveaux seuils imposés par la RE 2020 sont de :

  • 63 points pour les maisons individuelles ;
  • 65 points pour logements collectifs.

Concrètement, cela représente une baisse d’environ 30 % des besoins bioclimatiques par rapport à la RT 2012 !

RE 2020 et consommation en énergie primaire (Cep)

La consommation en énergie primaire (abrégé Cep) correspond tout simplement à la consommation des équipements:

  • De chauffage ;
  • De refroidissement ;
  • D’éclairage ;
  • De production d’eau chaude sanitaire ;
  • Et d’auxiliaires (pompes et ventilateurs).

Par rapport à la RT 2012, la RE 2020 ajoute deux nouvelles consommations :

  • Celles liées aux déplacements des occupants (ascenseur par exemple) ;
  • Et celles liées à l’éclairage des parties communes comme les parkings.

Seuls les besoins liés à ces consommations sont pris en compte pour le calcul du Cep.

Autrement dit, l’énergie d’origine renouvelable qui est autoconsommée pour des besoins autres n’est pas prise en compte.

Le Cep est exprimé en kWh d’énergie primaire consommés par mètre carré et par an (kWhep/m²/an).
Les seuils définis par la RE 2020 sont les suivants :

  • 75 kWhep/m²/an pour les maisons individuelles ;
  • 85 kWhep/m²/an pour les bâtiments collectifs.

RE 2020 et consommation en énergie primaire non renouvelable (Cepnr)

Comme son nom l’indique, cet indicateur mesure uniquement la consommation en énergie primaire qui n’est pas issue de sources renouvelables.

👉 Par exemple :

Vous avez installé des panneaux solaires  aérovoltaïques pour produire de l’électricité et de la chaleur.

La part de leur production en chaleur que vous consommez ne sera pas prise en compte dans le calcul du Cep,nr.

Cet indicateur vise à valoriser l’apport énergétique par des sources d’énergies renouvelables.

Il est calculé en kWh d’énergie primaire non renouvelable par m² et par an (kWhep/m²/an).

Les seuils définis par la RE 2020 sont les suivants :

  • 55 kWhep/m²/an pour les maisons individuelles ;
  • 70 kWhep/m²/an pour les bâtiments collectifs.

RE RT 2020

 

RE 2020 et performance environnementale


La performance environnementale vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) du bâtiment sur l’ensemble de son cycle de vie.

Pour y arriver, les nouvelles constructions doivent respecter deux critères :

  • L’impact environnemental lié à la consommation d’énergie du bâtiment ;
  • Et l’impact environnemental lié à sa construction.

Voyons cela.

➕ En savoir plus sur l’Analyse du Cycle de Vie des bâtiments

RE 2020 et IC énergie : limiter l’impact environnemental de la consommation d’énergie

C’est une nouveauté par rapport à la RT 2012 !

Ce nouvel indicateur mesure l’équivalent de quantité de gaz à effet de serre rejeté dans l’atmosphère pour la consommation d’un kWh.

Il vise à promouvoir la consommation d’énergie issue de sources renouvelables rejetant peu de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Son calcul est plutôt complexe.

Retenez simplement que le seuil défini par la RE 2020 est de 4 kilogrammes équivalents de CO2 rejetés par m² et par an.

Vous verrez plus souvent cette mention : 4kgeqCO2/m²/an.

RE 2020 et IC construction : limiter l’impact environnemental de la construction

Encore une nouveauté RE 2020 !

Cet indicateur mesure cette fois-ci la quantité de gaz à effet de serre rejetée dans l’atmosphère par la fabrication, le transport et la pose des matériaux nécessaires à la construction d’un nouveau bâti.

Là encore, son calcul est plutôt complexe, je vous épargne donc les détails.

Retenez que pour laisser le temps aux constructeurs de s’adapter à cette nouvelle norme, la RE 2020 prévoit une baisse progressive jusqu’en 2031.

Voici la trajectoire qui devra être suivie :

Année Type de bâtimentSeuil max à ne pas dépasser
2022Maison individuelle
640 kgeqCO2/m²/an
Bâtiment collectif 740 kgeqCO2/m²/an
2025
Maison individuelle530 kgeqCO2/m²/an
Bâtiment collectif 650 kgeqCO2/m²/an
2028
Maison individuelle475 kgeqCO2/m²/an
Bâtiment collectif 580 kgeqCO2/m²/an
2031
Maison individuelle 415 kgeqCO2/m²/an
Bâtiment collectif 490 kgeqCO2/m²/an

 

RE 2020 et confort d’été


L’objectif de cette dernière norme est de rendre les bâtiments neufs adaptés aux conditions climatiques futures.

Avec le changement climatique, les vagues de fortes chaleurs deviendront plus fréquentes.

C’est pourquoi, les nouveaux bâtiments doivent être naturellement plus agréables à vivre en cas de temps chaud.

Ici, on s’intéresse de près à la notion de confort en été.

La RE 2020 introduit donc un nouvel indicateur : les degrés-heures d’inconfort (DH).

Concrètement, on considère que le seuil de température de confort :

  • Est compris entre 26° et 28° C le jour ;
  • Est de 26° la nuit.

Le DH est calculé heure par heure sur l’année, en comparant la température du bâtiment et le seuil de la température de confort .

Plus le DH est haut, plus l’inconfort ressenti à cause de la chaleur au sein d’un bâtiment est élevé.

Pour arriver à limiter le DH, les constructeurs veillent à :

  • L’emplacement des baies vitrées en vérifiant le ratio d’ouvertures par rapport aux surfaces opaques, leur orientation, leur surface et le type de protections solaires ;
  • L’aspect traversant (double exposition) de l’habitat et la couleur des parois ;
  • L’équipement des logements de dispositifs de rafraîchissement naturel comme des systèmes de rafraîchissement adiabatique ou de géocooling.


👍 Bon à savoir :

Le DH remplace un indicateur obsolète de la RT 2012 qui s’appelait le Ticref (température intérieure conventionnelle de référence).


 

Quelle est la différence entre la RT 2012 et 2020 ?


Pour être honnête, il y a peu de différences “visibles” entre la RT 2012 et la RE 2020.

En effet, les principales divergences ont trait à la méthode de calcul des différents indicateurs que nous venons de voir.

Il est donc assez difficile de comparer les deux réglementations.

Retenez tout de même que :

  • La RE 2020 introduit de nouveaux indicateurs pour mesurer l’impact environnemental de la consommation d’énergie et de la construction des bâtiments ;
  • La RE 2020 est plus exigeante que la RT 2012.

 

Beaucoup de professionnels et d’experts ont ainsi été déçus du manque d’ambition de cette nouvelle réglementation.

Cela étant dit, je récapitule toutes les différences entre  la RT 2012 et la RT 2020 dans ce tableau :

RT 2012 RE 2020
Performance énergétique
Seuil Bbio max : de 60 à 80 points

Seuil Cep max : 50 kWh/m²/an
Seuil Bbio max :
- Maison individuelle : 63 points
- Bâtiment collectif : 65 point

Seuil Cep max:
- Maison individuelle : 75 kWhep/m²/an
- Bâtiment collectif : 85 kWhep/m²/an

🆕 Seuil Cep,nr max:
- Maison individuelle : 55 kWhep/m²/an
- Bâtiment collectif : 70 kWhep/m²/an
Performance environnementale🆕 IC énergie : 4kgCO2/m²/an

🆕 IC construction (en 2031) :
- Maison individuelle : 415 kgeqCO2/m²/an
- Bâtiment collectif : 490 kgeqCO2/m²/an
Confort d’étéSeuil Ticref : 26°🆕 Ticref remplacé par le DH :
- 26° la nuit ;
- Entre 26 et 28° le jour.

 

Quand prend effet la RT 2020 ?


Pour les nouveaux logements, la Réglementation Environnementale 2020 est applicable depuis le 1er janvier 2022.

Comme son nom l’indique, la RE 2020 devait initialement entrer en vigueur en 2020.

Son application a été repoussée plusieurs fois à cause du COVID-19.

La RT2020 est appliquée en 3 phases :

  • 1er janvier 2022, le RE2020 concerne toutes les habitations ;
  • 1er janvier 2023, elle s’appliquera aux bureaux et aux bâtiments d’enseignement primaire et secondaire ;
  • En 2024, elle concernera les autres activités tertiaires plus spécifiques, aux extensions de bâtiments et aux bâtiments provisoires.


👍 Bon à savoir :

  • La RE 2020 s’applique aussi aux constructions qui ne demandent pas de permis de construire ou de déclaration préalable.
  • Les bâtiments localisés dans les départements d’outre-mer sont soumis à la RE DOM, et non la RE 2020.
  • L’application des seuils IC constructions se fera par paliers jusqu’en 2031

 

RT 2020 permis de construire


Vous avez déposé votre permis de construire avant le 1er janvier 2022 ?

Alors, c’est la norme RT 2012 qui est à respecter, et ce même si votre chantier était toujours en cours en 2022.

Si votre permis de construire a été déposé après le 1er janvier 2022, votre logement est soumis à la RE 2020.

 

Comment construire une maison RE 2020


Maison RE 2020 : utiliser les énergies renouvelables pour votre logement

J’ai une bonne nouvelle pour vous : l’énergie solaire (photovoltaïque et surtout hybride) participe à réduire l’impact environnemental des nouvelles constructions.

Il existe également d’autres dispositifs de production d’énergie renouvelable.

J’ai résumé pour vous l’ensemble des dispositifs auxquels vous pouvez avoir recours :

  • Des panneaux photovoltaïques et l’éolien pour produire de l’électricité ;
  • Un chauffe-eau solaire pour l’eau chaude sanitaire ;
  • Des panneaux solaires hybrides pour produire de l’électricité et de l’eau chaude sanitaire ou de l’air chaud ;
  • Une pompe à chaleur, un chauffage solaire ou au bois pour chauffer votre maison ;
  • Des isolants biosourcés, comme le chanvre ou la ouate de cellulose pour isoler votre logement ;
  • Une VMC simple flux ou double flux pour assainir l’air intérieur.

Chacun de ces dispositifs n’a pas le même impact sur les valeurs de référence à viser pour que votre maison respecte la RE 2020.

Pour en savoir plus à ce sujet, je vous recommande de lire cette étude très complète.

RT 2020 application : faut-il installer des panneaux solaires ?

Avec l’énergie solaire, vous réalisez des économies sur vos factures d’énergie grâce à l’autoconsommation.

En plus d’être conforme à la RE 2020, une installation solaire :

  • Permet d’exploiter une surface non utilisée (le toit) ;
  • Ne génère aucune pollution sonore ;
  • Ne dénature pas le paysage ;
  • Est issue d’une source d’énergie inépuisable ;
  • Se rentabilise rapidement grâce aux économies réalisées et aux revenus générés.

Je vous conseille la lecture de ce guide pour en savoir plus sur le fonctionnement d’un panneau solaire, qu’il soit photovoltaïque (production d’électricité) ou hybride (production d’électricité et d’eau chaude).

Retenez que les panneaux solaires FLASH® (photovoltaïques) et SPRING® (hybrides) :

 

Les panneaux photovoltaïques FLASH® possèdent aussi un Équivalent Carbone Simplifié (ECS) excellent par rapport à d’autres panneaux sur le marché.

rt 2020 solaire

 

Les aides de l’État pour une installation solaire


L’État donne un coup de pouce aux ménages qui participent activement à la transition écologique.

Pour vous aider à financer la pose de panneaux solaires, il existe de nombreuses aides.

Voici les principales :

La Prime à l’autoconsommation

En fonction de la puissance de votre installation solaire, une prime est accordée aux familles qui consomment l’électricité qu’elles produisent.

Elle est versée en 5 fois.

Pour en bénéficier, un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) doit installer vos panneaux solaires sur une toiture.

Puissance de l’installation solaire Montant d’aide versé pour chaque kWc installé
≤ 3 kWc 430 €
≤ 9 kWc 320 €
≤ 36 kWc 180 €
≤ 100 kWc 90 €

 

Par exemple, si vous installez des panneaux solaires de :

  • 3 kWc, vous bénéficiez d’une prime de (3 x 430 =) 1 290 € ;
  • 6 kWc, vous bénéficiez d’une prime de (6 x 320 =) 1 920 € ;

9 kWc, votre prime est de (9 x 320 =) 2 880 €.

Vente de votre électricité à EDF OA

Sachez que EDF Obligation d’Achat a l’obligation d’acheter grâce à l’arrêté tarifaire du 6 octobre 2021 :

  • Soit votre surplus d’électricité que vous ne consommez pas (autoconsommation avec vente du surplus) ;
  • Soit la totalité de votre électricité (vente totale).

Le tarif d’achat est établi par la loi et garanti pendant 20 ans à partir de la mise en service de votre installation solaire.

Puissance de l’installation solaire Tarif de rachat

Vente de la totalité

Tarif de rachat

Vente du surplus

≤ 3 kWc 20,22 € / kWh 0,10 € / kWh
≤ 9 kWc 17,18 € / kWh 0,10 € / kWh
≤ 36 kWc 12,31 € / kWh 0,06 € / kWh
≤ 100 kWc 10,7 € / kWh 0,06 € / kWh

La TVA à taux réduit

Pour une installation solaire d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, vous bénéficiez d’une TVA à 10%.

Au-delà de 3 kWc, la TVA repasse au taux normal de 20%.

 

RE2020 : Le coût d’une installation solaire


La construction d’une maison respectant la RE 2020 est un investissement.

Elle implique l’installation d’équipements spécifiques pour profiter pleinement des énergies renouvelables, comme des panneaux solaires photovoltaïques ou hybrides.

Sur le long terme, c’est un investissement rentable qui permet d’économiser jusqu’à 60 % sur vos factures d’électricité.

Pour être mis en relation avec un artisan RGE et obtenir un devis personnalisé, il vous suffit de faire une simulation gratuite.

Vous obtiendrez toutes les informations sur votre projet respectueux de la RE 2020 :

  • Production en kWh des panneaux solaires ;
  • Taux d’autoconsommation ;
  • Évolution de votre facture avec et sans panneaux solaires.

C’est aussi simple que cela.


Conclusion


La RE 2020 n’a désormais plus de secrets pour vous.

Retenez que la RE 2020 est plus exigeante que la RT 2012.

Elle s’applique à toutes les habitations de la métropole française depuis le 1er janvier 2022.

Vous prévoyez de construire une maison ? Souhaitez-vous parler d’un point en particulier ?

✍️ Je vous réponds avec plaisir en commentaire.

 

Questions fréquentes (FAQ)


C’est quoi la RE 2020 ?

La Réglementation Environnementale 2020 (RE 2020) est une norme qui vise à généraliser la construction de bâtiments à haute performance énergétique.
Elle s’applique depuis le 1er janvier 2022 à toutes les nouvelles constructions : Les logements privés, comme les maisons et les appartements ; Les bâtiments tertiaires, comme les bureaux ; Les bâtiments publics, comme les écoles et les bibliothèques.

Quelle est la différence entre la RT 2012 et RE 2020 ?

Même s’il y a peu de différences “visibles” entre la RT 2012 et la RE 2020, la RE 2020 introduit de nouveaux indicateurs pour mesurer l’impact environnemental de la consommation d’énergie et de la construction des bâtiments ; La RE 2020 est plus exigeante que la RT 2012.

RE 2020 maison individuelle : les nouvelles normes à respecter

La RE 2020 s’appuie 3 axes : La performance énergétique grâce à la sobriété énergétique et la décarbonisation de l’énergie ; La performance environnementale ;
La garantie du confort en cas de températures élevées.

Quand prend effet la RE 2020 ?

La RE 2020 devait initialement entrer en vigueur en 2020 mais son application a été repoussée plusieurs fois à cause du COVID-19.
De ce fait, pour tous les nouveaux logements, la Réglementation Environnementale 2020 est applicable depuis le 1er janvier 2022.