Le risque d’incendie de panneaux solaires, qui est extrêmement faible (moins de 1 pour 10 000 installations), est complètement écarté avec quelques précautions de base que nous répertorions dans cet article. En effet, même si les panneaux solaires photovoltaïques en eux-mêmes ne peuvent pas provoquer d’incendie, il y a eu certaines installations photovoltaïques défectueuses qui contenaient des éléments devenus inflammables. Les problèmes qui ont été constatés étaient liés soit à une pose mal réalisée, soit aux connectiques (capteurs, boîte de jonction).

Les causes potentielles des incendies de panneau photovoltaïque

Une pose du système photovoltaïque non conforme

Du point de vue de la mise en œuvre, le principal risque d’incendie de panneaux solaires concerne une pose mal réalisée des capteurs solaires. Par exemple, un mauvais sertissage des connecteurs peut engendrer des arcs électriques, c’est à dire un fort dégagement de chaleur pouvant provoquer des accidents de surchauffe et d’incendie.

Une boîte de jonction photovoltaïque défectueuse

D’un point de vue produit, le risque principal d’un départ d’incendie concerne la surchauffe d’une boîte de jonction défectueuse. Située en face arrière du panneau solaire, elle permet entre autre de coupler les cellules solaires, constitutive d’un panneau, par l’intermédiaire de diodes et assure la mise en place d’une sortie électrique via une connectique spécifique, type MC4 et évolutions.

connectiques MC4 et évolutions

En 2012 par exemple, des incidents et défauts ont été constatés sur des installations photovoltaïques avec des modules Scheuten Multisol® (fabriqués entre septembre 2009 et octobre 2010) et des boîtes de jonction Solexus. Ce matériel n’est plus produit aujourd’hui.

Il est donc primordial de confier la pose des panneaux solaires à un installateur agréé QualiPV, qui s’engage à respecter les notices de montage avec l’utilisation d’outillage spécifique.

Comment éviter le risque d’incendie des panneaux photovoltaïques ?

installateur-panneaux-solaires-dualsunPour éviter tout risque d’incendies de panneau photovoltaïque, des outils et des normes existent. Ils sont mis à la disposition des professionnels qui doivent s’y référer.

Par exemple, le guide UTE C15-712-1 précise les mesures à mettre en place pour limiter les risques de choc électrique et d’incendie de panneaux solaires. L’installateur doit respecter ces préconisations afin de réaliser une installation conforme.

De plus, la conception et la mise en œuvre des installations photovoltaïques sont soumises, pour la partie alternative, au respect des normes NFC 15-100, NF 14-100, NF C13-100 et NF C13-200 comme toute autre installation électrique.

Pour information, le réseau électrique génère une tension alternative au contraire de l’énergie produite par les panneaux solaires qui est en continue. C’est l’onduleur photovoltaïque qui va transformer le courant continu en courant alternatif.

L’intervention des pompiers lors d’un incendie de panneaux solaires

Les pompiers savent aujourd’hui comment intervenir sur ce type d’incident et sont formés à cet exercice. Avant toute intervention, ils repèrent la technologie utilisée (photovoltaïque, thermique, hybride), le type d’installation (intégrée en toiture, en surimposition, au sol), mais aussi s’il s’agit d’une production destinée à la revente ou à l’autoconsommation.

La déconnexion des panneaux solaires

Pour parer à tout risque d’électrocution, il faut que les panneaux soient « déconnectés » le plus rapidement possible. En effet, si jamais une installation solaire prenait feu en pleine journée (à cause d’un départ de feu sur le bâtiment par exemple), elle produirait de l’électricité tant qu’il y a du soleil ou de la lumière et que les panneaux sont raccordés. Il ne faut surtout pas « arroser » les panneaux solaires avec de l’eau tant qu’ils ne sont pas déconnectés, au risque d’électrocuter le pompier. Donc pour sécuriser l’intervention des pompiers et garantir la sécurité de tous, il faut couper l’installation au plus près des panneaux.

La coupure du disjoncteur

En cas d’incendie de panneaux solaires, pour isoler l’installation électrique d’un bâtiment raccordé au réseau, il faudra couper l’installation côté alternatif (AC) à l’aide de l’AGCP (disjoncteur général). Ainsi, la mise en court-circuit des capteurs au plus proche du champ photovoltaïque permet de limiter la circulation d’un flux d’énergie dans le réseau de l’installation et donc de se protéger au maximum des risques liés à l’intervention.

Pour la sécurité des pompiers, il est très important d’avoir des onduleurs qui respectent la norme VDE 0126, c’est à dire une protection de découplage qui assure l’arrêt de production photovoltaïque s’il n’y a pas de présence réseau.

Les panneaux hybrides DualSun offrent une sécurité maximale

Une sécurité pensée dès la conception du système

Tout d’abord, la boîte de jonction et les câbles de la partie PV sont complètement étanches (IP 67), et il y a plusieurs couches isolantes électriques entre les cellules et l’eau. Toute notre connectique (de marque Multi-Contact) répond aux normes de sécurité en vigueur.

Chez DualSun nous proposons un panneau solaire mixte qui produit à la fois de l’eau chaude et de l’électricité. On nous demande parfois s’il n’est pas dangereux de « mélanger » de l’eau et de l’électricité. Aucun problème, Il faut savoir que notre échangeur thermique est en inox pour parer à cette problématique de contact eau/électricité.

De plus, notre panneau DualSun est soumis à des contrôles d’étanchéité très stricts lors de sa fabrication. Nous avons aussi passé de nombreux essais de vieillissement qui nous permettent d’être certains qu’il n’y aura pas de problème de fuite de l’échangeur dans le temps.

La partie thermique des panneaux solaires DualSun ne risque pas la surchauffe des capteurs puisque le système dispose d’une température de stagnation basse qui ne dépasse pas les 75°C.

Consultez notre article sur la sécurité du système hybride DualSun

Nos installateurs sont QualiPV et QualiSol

Pour une installation de nos panneaux en toute sécurité DualSun s’entoure de professionnels de confiance qui ont été sélectionnés et agréés pour vous, dans chaque région. Les installateurs sont formés par DualSun et suivent les préconisations techniques de nos ingénieurs afin d’éviter tout risques d’incendies du panneau photovoltaïque.

Nos installateurs agréés savent qu’il faut utiliser des onduleurs photovoltaïques qui respectent la norme DIN VDE 0126 et connaissent les prescriptions d’usages et de respect des règles de l’art.

DualSun : le 1e panneau solaire hybride certifié

installation-dualsun-01Notre panneau solaire hybride DualSun a obtenu les certifications IEC et Solar Keymark qui sont le gage de sa haute qualité et de sa fiabilité. Ces tests rigoureux effectués par le laboratoire TÜV Rheinland en Allemagne prouvent sa résistance aux températures élevées, aux cycles de vieillissements accélérés, aux projections violentes, au feu, etc.  Approuvé et éligible aux subventions et assurances, DualSun se place en produit phare de la transition énergétique pour les bâtiments, dans le respect total des normes de sécurité en vigueur.