À cause de la poussière et de la pollution, les panneaux solaires installés sur les toits peuvent devenir sales.

De ce fait, faut-il entreprendre le nettoyage des panneaux solaires ? La saleté est-elle gênante pour la production d’énergie solaire ? La pluie et le vent, ne sont-ils pas suffisants pour nettoyer les panneaux solaires correctement ? Doit-on faire appel à une société spécialisée ?

Pour tout savoir sur le nettoyage et l’entretien des panneaux solaires, plongez-vous dans ce guide !

Pourquoi faire le nettoyage et l’entretien des panneaux solaires ?

Avant toute chose, mettons-nous d’accord sur deux termes différents que nous abordons dans cet article :

  • Le nettoyage des panneaux : c’est-à-dire les laver comme on lave des vitres. Cela peut se combiner avec l’opération de maintenance préventive des capteurs.
  • L’entretien des panneaux : c’est-à-dire en faire la maintenance technique par un professionnel. Cela est recommandé une fois par an.

En fait, la raison qui pousse le nettoyage des panneaux photovoltaïques concerne le rendement solaire. Avec un panneau sale, on a peur de produire moins d’électricité donc de rentabiliser moins vite son installation.

D’ailleurs, la question de l’entretien et du nettoyage des panneaux solaires concerne tous les types d’installations solaires, qu’il s’agisse :

Quels sont les composants d’une installation solaire ?

Pour une installation photovoltaïque connectée au réseau, les composants principaux sont :

  • Les panneaux solaires photovoltaïques
  • La structure de support
  • L’onduleur ou les micro-onduleurs
  • Le coffret de coupure et de protection du courant continu (DC)
  • Le coffret de coupure et de protection du courant alternatif (AC)

Pour une installation solaire thermique, les composants principaux sont :

  • Les panneaux solaires thermiques
  • Les circuits primaires et secondaires
  • L’échangeur thermique
  • L’accumulateur de chaleur et les pompes hydrauliques
  • Le vase d’expansion
  • Les tubes
  • Le panneau de contrôle principal

Pour une installation solaire hybride, les composants principaux sont :

  • Les panneaux solaires hybrides qui contiennent l’échangeur thermique
  • La structure de support
  • L’onduleur ou les micro-onduleurs
  • Le coffret de coupure et de protection du courant continu (DC)
  • Le coffret de coupure et de protection du courant alternatif (AC)
  • Les circuits primaires et secondaires
  • L’accumulateur de chaleur et les pompes hydrauliques
  • Le vase d’expansion
  • Les tuyaux
  • Le panneau de contrôle principal

Pour chacun de ces panneaux, il existe une myriade d’entreprises qui proposent d’effectuer le nettoyage de vos panneaux solaires.

Dans quel cas faire appel à une société de nettoyage solaire ?

On peut justifier l’appel à une société de nettoyage de panneaux solaires pour les très grandes installations qu’on appelle fermes solaires ou parcs solaires.

Pourquoi ? Car si on part sur une base de -5 % de rendement solaire avec des panneaux sales, sur les très grosses installations, le manque à gagner est conséquent. Ces -5 % sont une moyenne calculée par la société internationale solaire ISES. Nous le détaillons plus bas dans le paragraphe consacré à la vérification grâce au monitoring.

En dehors de cela, pour un particulier, recourir aux services de nettoyage d’une entreprise n’est pas vraiment nécessaire à condition que les panneaux soient légèrement inclinés. Par contre, si les panneaux sont posés à plat, la saleté a beaucoup plus de chance de stagner.

Après tout, les professionnels effectueront le même travail que vous et ce travail n’est pas compliqué. Si vous avez une petite installation, le calcul se fait vite. Sachez qu’entre le gain d’électricité estimé avec des panneaux solaires propres et le prix payé pour le nettoyage, vous perdez de l’argent.

En fait, vous pouvez profiter de l’intervention de maintenance technique de votre installateur solaire pour lui demander de nettoyer par la même occasion les panneaux. Il saura effectuer cette opération en toute sécurité.

La maintenance préventive

On parle de maintenance préventive d’une installation solaire lorsqu’on prend un rendez-vous avec l’installateur solaire pour vérifier que tout est conforme. En général une fois par an. Elle se différencie de la maintenance curative. Cette dernière concerne la résolution d’un problème ou d’un cas de panne identifié.

À quelle fréquence et à quelle période faire l’entretien et le nettoyage de vos panneaux solaires ?

L’idéal : 1 fois par an

En réalité, il n’y a pas de fréquence d’entretien règlementaire pour votre installation solaire (photovoltaïque ou thermique). Tout dépend du lieu où elle se situe et de la vitesse à laquelle elle s’encrasse.

L’idéal est tout de même de réaliser un contrôle annuel dans le cadre d’un contrat de maintenance passé avec votre installateur solaire. En tout cas, c’est ce que nous conseillons à nos clients DualSun. Donc le nettoyage peut être réalisé à ce moment-là.

Dans les faits, le nettoyage d’une installation solaire dépend de l’endroit où elle se trouve. En effet, un panneau solaire va s’encrasser plus vite s’il est particulièrement confronté aux poussières agricoles, aux fientes d’oiseaux, au sable ou encore à la pollution.

Autrement, une grande période de sécheresse contribue également à encrasser les panneaux. De fait, la pluie ne va pas pouvoir les rincer naturellement.

La bonne période pour nettoyer ses panneaux solaires

Concernant la période idéale pour nettoyer ses panneaux solaires, elle n’est pas fixée non plus. Tout de même, on observe que la sortie de l’hiver est plus propice. Le soleil revient et la production va devenir de plus en plus importante.

Attention, votre installateur solaire sera peut-être bien occupé à cette période, car c’est aussi la période idéale pour les chantiers. Du coup, anticipez une intervention rapide avec lui.

Enfin, il n’y a pas de moment précis dans la journée non plus. Néanmoins, pour ne pas interférer avec le rendement, on pourra préférer l’aube ou le crépuscule lorsque les panneaux sont moins chauds.

Les différentes opérations d’entretien des panneaux solaires

La vérification grâce au monitoring

Au-delà du coup d’œil porté sur vos capteurs, le meilleur moyen de savoir si vous devez ou non nettoyer vos panneaux solaires, c’est de vérifier votre rendement solaire. A-t-il diminué ou non avec les panneaux sales ? Ainsi, l’indication d’une production plus faible que la normale vous indiquera qu’il est temps de nettoyer vos panneaux.

Dans le Guide du Photovoltaïque, la DGS eV, la section allemande de la société internationale solaire ISES, assure qu’un panneau solaire photovoltaïque sale produit en moyenne entre 2 et 7 % en moins comparé à un panneau propre.

En revanche, la diminution très nette de la production indiquera plutôt un problème technique. Donc si vous constatez une baisse supérieure à 10 %, vous devrez faire réviser votre installation par un professionnel.

Votre monitoring solaire est là pour vérifier tout cela. Sur ce point, connectez-vous sur votre interface en ligne et consultez vos données de production.

Les outils pour bien nettoyer ses panneaux photovoltaïques

En vérité, pour nettoyer la surface de vos panneaux, il convient d’utiliser de l’eau tiède et non calcaire avec une éponge douce. Rien de plus.

Cependant, attention ! Une eau froide sur un panneau chaud risquerait de causer un choc thermique, donc d’endommager votre panneau. Pour sa part, une eau calcaire risque de laisser des traces blanchâtres sur le verre de vos panneaux. Donc d’en affecter le rendement.

Si vous le pouvez, utilisez une perche télescopique. Cela vous permettra de nettoyer vos panneaux sans prendre de risques inutiles en montant sur votre toit.

Enfin, même si cela semble évident, évitez de vous appuyer trop lourdement sur vos panneaux.

Ce qu’il faut éviter lors du nettoyage des panneaux solaires

Certains produits d’entretien peuvent endommager les panneaux solaires. Ils sont donc à proscrire :

  • L’eau calcaire. Elle peut laisser des traces blanches qui vont diminuer le rendement photovoltaïque,
  • Les éponges abrasives : avec elles, vous risqueriez de rayer les panneaux
  • L’eau trop froide. Sur un panneau chaud, cela risque de créer choc thermique qui abimerait définitivement le panneau solaire,
  • L’eau à trop forte pression. Cela pourrait détériorer les joints du cadre du panneau. Pas d’appareils de type Kärcher donc.
  • Les solvants et détergents. Ils peuvent abimer la surface des capteurs solaires.

Nettoyage et maintenance photovoltaïque

Nous l’avons vu, pour un rendement optimal, les panneaux solaires doivent être propres et dépourvus de tout objet ou élément pouvant bloquer les rayons du soleil. Attention à l’ombrage aussi !

En France, la pluie et le vent s’occupent de nettoyer les installations solaires photovoltaïques. Cela est suffisant. On peut éventuellement passer un coup d’éponge si on le souhaite.

Concernant la maintenance, rappelons que les panneaux solaires photovoltaïques ne nécessitent pas de maintenance technique particulière.

En effet, ils sont extrêmement fiables et robustes et peuvent fonctionner pendant 30 ans ! Il faudra uniquement vérifier de temps à autre les câblages, le compteur de production et l’onduleur. Un simple coup d’œil sur le monitoring saura vous alerter sur une baisse de production inopinée.

Nettoyage et maintenance des panneaux solaires thermiques

Ici, le nettoyage est similaire à n’importe quel type de panneau.

Par contre, la maintenance thermique de ce type d’installation solaire est rigoureuse. La maintenance se base sur les recommandations établies par chaque fabricant. Elles sont inscrites dans les notices d’entretien et de maintenance.

La maintenance thermique d’une installation s’effectue par l’installateur solaire. Une fois par an, il va :

  • Vérifier la pression de l’eau. S’assurer grâce au manomètre qu’elle ne soit pas inférieure à 1 bar. En dessous de 1 bar, la circulation de l’eau glycolée risquerait d’être compromise et c’est toute l’installation solaire qui en pâtirait.
  • Contrôler la quantité de glycol. C’est l’antigel présent dans les panneaux. Il faut qu’il y en ait suffisamment pour ne pas que les panneaux gèlent en hiver.
  • Surveiller le fonctionnement des organes de sécurité du système. Par exemple, le mitigeur en sortie du réservoir d’eau chaude sanitaire ou bien la soupape de sécurité solaire.
  • S’assurer que l’installation est parfaitement étanche. Valider l’absence de fuites de fluide sur les parties accessibles du système.
  • Contrôler la pompe, le vase d’expansion, les raccordements électriques

L’installateur devra relever sur un cahier d’entretien les actions réalisées sur l’installation thermique. Il faudra bien les conserver pour un suivi précis sur la durée de vie du système.

Nettoyage et maintenance des panneaux solaires hybrides

Les panneaux solaires hybrides ont la particularité d’être à la fois photovoltaïques sur la face avant et thermiques sur la face arrière située contre le toit.

Premièrement, le nettoyage des panneaux solaires hybrides est identique à celui d’un panneau photovoltaïque ou thermique : de l’eau tiède non calcaire et une éponge douce.

Deuxièmement, la maintenance de la partie photovoltaïque est identique à celle d’un panneau classique. C’est-à-dire vérifier les câbles, les boîtiers de production et l’onduleur solaire.

Troisièmement, la maintenance de la partie thermique est similaire à une installation solaire thermique. En revanche, les panneaux solaires hybrides tels que le DualSun a la particularité de ne pas surchauffer. Cette caractéristique est un avantage, car le fluide caloporteur ainsi que les éléments du panneau sont plus longtemps préservés. Le remplacement de ces éléments n’est donc pas nécessaire et les frais de maintenance sont donc bien moindres.

Notons qu’un guide d’entretien des panneaux solaires est fourni à toute personne souhaitant réaliser une installation hybride DualSun.

 

L’entretien des onduleurs et des boîtiers

Rappelons ici que l’onduleur solaire sert à transformer le courant continu en courant alternatif. C’est un élément indispensable dans une installation solaire. On peut aussi le trouver sous format réduit, on parle alors de micro-onduleurs.

Son entretien est simple. En effet, une fois par an, il faudra nettoyer les entrées d’air pour que le refroidissement de l’appareil se fasse convenablement. De plus, il faudra contrôler les témoins lumineux et les différents affichages.

Cette opération permet de limiter la baisse de rendement de l’appareil lorsqu’il sera en fin de vie. Notons que la durée de vie d’un onduleur solaire est estimée à 10 ans environ. En plus d’en prendre soin, il faudra en changer au moins une fois sur la durée de vie du système photovoltaïque.

Enfin, parlons de l’entretien des autres boîtiers de connexions. Cela va consister en un dépoussiérage et une vérification des témoins lumineux.

Pour aller plus loin, nous vous recommandons de consulter les articles suivants :