Comme pour la majorité des Français, votre toiture est très certainement compatible avec la pose de panneaux solaires.

Ça tombe bien, la pose de panneaux solaires sur toiture permet :

  • De bénéficier d’aides de l’État ;
  • De vendre son surplus d’électricité à EDF OA ;
  • De rentabiliser une surface inutilisée.

Il existe toutefois différents types de poses.

Dans cet article, je vous explique comment choisir le type de pose le plus adapté à votre maison.

C’est parti.

 

Panneau solaire sur toiture : la surimposition


Les panneaux solaires sont tout simplement installés par-dessus la toiture existante.

Pour résumer, voici comment se déroule la pose :

  1. L’installateur déplace quelques tuiles pour avoir accès à votre charpente ;
  2. Il visse solidement des crochets sur les chevrons ;
  3. Ensuite, il fixe les rails sur les crochets ;
  4. Enfin, il attache les panneaux aux rails grâce à un système de clames (des sortes de pinces).

 

Aujourd’hui, la surimposition est la méthode de pose la plus répandue.

Il faut dire que c’est la plus simple et la moins coûteuse de toutes les techniques de pose !

De plus, elle permet de bénéficier d’un rendement optimal grâce à la régulation naturelle de la température des panneaux.

En effet, en surélevant les panneaux solaires par rapport à la toiture, l’air qui passe en dessous les refroidit légèrement.

Ce qui augmente leur production.

La durée de vie des panneaux photovoltaïques ainsi que leur rendement sont optimaux !

Dernier avantage : il n’y a aucun risque de fuite, contrairement à certains cas dans l’IAB que nous allons voir.

 

Pose de panneaux solaires sur toiture : l’intégration au bâti (IAB)


L’intégration au bâti est une technique de pose où les panneaux solaires remplacent une partie des tuiles ou ardoises.

Les panneaux photovoltaïques sont donc directement encastrés dans la toiture.

 

batterie-virtuelle-fournisseur

 

L’installation solaire est dite « intégrée au bâti » lorsque les panneaux sont parallèles au toit, sans dépasser plus de 20 mm de hauteur.

À cause de leur intégration, les panneaux solaires assurent l’étanchéité du toit.

Quoique parfois considérée comme plus esthétique, notamment par certains Architectes des Bâtiments Historiques, l’intégration au bâti a plusieurs inconvénients :

  • Elle coûte plus cher que la surimposition ;
  • Elle a pu engendrer des défauts d’étanchéité ;
  • Les panneaux solaires ont tendance à monter en température par manque d’aération naturelle, contrairement à la surimposition.

Ce dernier inconvénient entraîne une baisse du rendement.

Or je le répète, un panneau bien ventilé est un panneau qui produit mieux !

Il y a quelques années, l’intégration au bâti a pu être privilégiée pour des installations en vente totale.

Pourquoi ? Parce qu’elle permettait de toucher une prime spéciale.

Mais cette prime IAB n’existe plus depuis 2018.

En 2022, la vente totale est plus rarement choisie. A cause de l’augmentation des tarifs d’électricité et de la baisse du tarif de rachat par EDF.

Aujourd’hui :

  • Il est plus rentable d’auto-consommer, surtout avec les prix actuels de l’énergie.
  • L’intégration au bâti est envisagée uniquement dans des cas spécifiques, comme les habitations en zone classée.

Pour en savoir plus sur le tarif d’achat, découvrez notre guide sur le tarif de rachat photovoltaïque en 2022

 

Comment installer des panneaux solaires sur un toit plat ?


Il est tout à fait possible d’installer des panneaux solaires sur une toiture plate ou un toit terrasse.

Dans ce cas, les panneaux photovoltaïques sont fixés sur des châssis inclinés.

Pour être bien stables, les châssis sont solidement ancrés au sol grâce à des bacs lestés.

Le lest peut se faire avec :

  • Du gravier ;
  • Du sable ;
  • Ou du béton.

C’est bien le poids propre des panneaux et du lest qui permet le maintien des panneaux solaires.

 

panneau solaire sur toit plat

 

Ce système d’installation est économique et avantageux, car il permet :

  • D’optimiser le rendement des panneaux solaires en choisissant :
    • Leur inclinaison avec un angle compris entre 20º à 30º ;
    • Et leur orientation en les exposant plein sud facilement.
  • Et de ne prévoir aucun travaux sur la toiture : aucun point de fixation sur la dalle porteuse ni de modification de l’étanchéité.

Attention !

Avec le lest, le poids total d’une installation solaire peut dépasser plusieurs tonnes !

Il est donc impératif de vérifier le bon état ainsi que la solidité de votre toiture et de votre charpente, avant de commencer votre projet d’installation.

C’est l’une des tâches de l’installateur dans la phase d’étude de votre projet solaire.

De même, il est tout à fait envisageable d’installer des panneaux solaires au sol !

Je vous en reparle plus bas.

Toit solaire en tuiles photovoltaïques


Plus marginale, une dernière solution de pose existe : les tuiles solaires.

Les tuiles solaires agissent comme des panneaux solaires.

Elles transforment donc les rayons du soleil en énergie.

Et tout comme les panneaux, les tuiles peuvent être :

  • Photovoltaïques pour produire de l’électricité ;
  • Thermiques pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Les tuiles photovoltaïques sont toujours intégrées au bâti puisqu’elles remplacent votre élément de couverture.

Elles sont évidemment imperméables et isolantes.

Ce sont de véritables tuiles qui imitent la terre cuite ou l’ardoise. La différence réside dans le fait qu’elles possèdent des cellules photovoltaïques.

L’avantage principal est purement esthétique : elles s’intègrent parfaitement dans le paysage architectural.

Elles sont aussi 3 fois plus solides que les tuiles traditionnelles en terre cuite.

Les tuiles solaires peuvent être la solution idéale pour les maisons inscrites :

  • Dans les bâtiments de France par exemple ;
  • Ou dans les zones classées.

Mais, les inconvénients sont importants :

  • Les tuiles photovoltaïques sont récentes, donc très coûteuses ;
  • Leur rendement est inférieur à une installation solaire classique.

 

Panneaux solaires en toiture ou au sol : où les installer ?


La pose de panneaux solaires sur toiture

Le toit représente un endroit idéal pour installer des panneaux solaires.

J’ai listé pour vous les nombreux avantages de la pose sur toiture :

1) L’espace disponible

Une installation solaire nécessite un minimum d’espace.

Or le toit représente un espace inutilisé et souvent bien ensoleillé.

2) Les aides de l’État

L’État subventionne la pose sur toiture notamment grâce à la prime à l’autoconsommation ou à MaPrimeRénov’.

Ces aides, non négligeables, financent une partie de l’installation solaire.

3) La vente d’électricité

Avec une installation photovoltaïque sur toiture, vous pouvez injecter votre surplus d’électricité dans le réseau public.

Ce qui n’est pas possible avec des panneaux au sol.

4) La sécurité

 

Avec la hauteur, les accidents et les risques d’endommager les panneaux solaires sont moindres.

 

installation panneau solaire full black surimposition

 

L’installation de panneaux solaires au sol

L’installation au sol reste une alternative intéressante à privilégier dans le cas où :

  • La surface du toit ne dispose pas de la place nécessaire ;
  • La solidité du toit n’est pas suffisante ;
  • Le PLU communal interdit les panneaux solaires sur toiture.

 

Quelles sont les toitures compatibles avec la pose de panneaux solaires ?


Les panneaux photovoltaïques peuvent être installés partout en France.

Mais pas sur n’importe quelle toiture.

Le type de couverture de votre toiture est donc un élément déterminant dans votre projet d’installation solaire.

Sachez toutefois que la majorité des toitures peut accueillir des panneaux photovoltaïques, comme les toitures :

  • En tuiles ;
  • En ardoises ;
  • Bac acier ;
  • En zinc ;
  • Végétalisées ;
  • Etanchéité gravillonnée ;
  • Et étanchéité bitumineuse.

Par contre, l’installation de panneaux solaires ne se fera pas sur un toit en :

  • Goudron ;
  • Shingle (fibre de verre) ;
  • Bardeau de mélèze ;
  • Chaume.

Autre point essentiel à prendre en compte : l’amiante !

Si votre logement fait partie des constructions à l’amiante, réalisées notamment avant 1970, sachez qu’il faudra procéder au désamiantage de votre toiture avant d’envisager la pose de panneaux solaires.

 

Quelles sont les aides pour des panneaux solaires sur toiture en 2022 ?


La prime à l’autoconsommation

L’autoconsommation solaire est la consommation de sa propre production d’électricité à partir de l’énergie solaire.

Si vous êtes en autoconsommation, vous êtes éligible à une prime.

Les montants des primes sont mis à jour tous les trimestres. et dépendent de la puissance de l’installation.

Voici un tableau récapitulatif du montant de cette prime actuellement en vigueur :

Puissance de l’installation photovoltaïque Montant d’aide versé pour chaque kWc installé
Entre 0 et 3 kWc 430 €
Entre 3 et 9 kW 320 €
Entre 9 et 36 kWc 180 €
Entre 36 et 100 kWc 90 €

 

Concrètement, voici le montant total de la prime auquel vous avez droit selon les puissances standard en France :

Puissance de l’installation photovoltaïque Montant total de la prime
3 kWc 1 290 €
6 kW 1 920 €
9 kWc 2 880 €
36 kWc 3 240 €
100 kWc 9 000 €

 

La TVA à taux réduit

La TVA est réduite à 10 % pour les installations solaires inférieures à 3 kWc posées sur des logements de moins de deux ans.

La TVA est réduite à 5,5 % dans les mêmes conditions pour les installations solaires hybrides, aérovoltaïques ou thermiques.

Au-delà de ces deux seuils, c’est une TVA à 20 % qui s’applique.

 

Le prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

L’éco prêt à taux zéro permet d’emprunter auprès d’une banque agréée sans rembourser d’intérêt.

Pour bénéficier de ce prêt, il faut installer un système solaire hybride ou un chauffage solaire seul.

 

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ finance les travaux de rénovation énergétique des bâtiments.

Vous pouvez en bénéficier pour chauffer votre logement ou votre eau sanitaire avec l’énergie solaire.

Elle est délivrée sur le revenu fiscal de référence.

Les conditions d’accès :

  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel agréé RGE ;
  • Être propriétaire occupant ;
  • Le logement ne doit pas avoir plus de 2 ans.

 

Les aide de l’ANAH

Selon le revenu de votre foyer, l’ANAH prend en charge entre 35 % et 50 % du coût de l’installation solaire qui produit de la chaleur (chauffage ou chauffe-eau solaire).

Les conditions :

  • Être propriétaire occupant ;
  • Votre habitation doit avoir plus de 15 ans ;
  • Le montant des travaux doit être au minimum de 1.500 euros H.T.
  • Les travaux sont faits par un professionnel agréé RGE.

 

Bon à savoir :

Renseignez-vous auprès de votre commune, des aides supplémentaires sont accordées selon votre lieu d’habitation et les règles en vigueur.

 

 

Prix pour une installation de panneaux solaires sur toiture


Le prix d’une toiture photovoltaïque dépend :

  • Du modèle de panneaux solaires ;
  • Du type de pose (IAB, surimposition ou lesté) ;
  • De la structure du toit et de son degré de difficulté pour y accéder ;
  • De la puissance de l’installation solaire ;
  • De la marque et de la qualité du matériel.

Il faut aussi rajouter la distance entre l’installation et le point de raccordement, ainsi que les options choisies (micro-onduleur, batterie…).

Bref, il y a beaucoup de critères à prendre en compte.

Le meilleur moyen pour obtenir un devis personnalisé, c’est de faire une simulation sur MyDualSun.

C’est simple, rapide et sûr !

Conclusion


Nous sommes arrivés à la fin de cet article, qui, je l’espère, a été instructif.

Vous savez désormais qu’il existe 3 types d’installation de panneaux solaires

  • En surimposition, la pose la plus courante ;
  • Intégrée au bâti (IAB), qui se raréfie ;
  • En bacs lestés, pour les toitures plates, souvent pour les grands projets collectifs.

La pose de panneaux solaires sur toiture dépend du revêtement du toit.

Heureusement, la grande majorité des revêtements de toit en France peuvent accueillir de panneau photovoltaïque.

Grâce à votre installation solaire, vous pouvez aussi bénéficier d’aides de l’État, à l’instar de la prime sur l’autoconsommation ou MaPrimeRénov.

S’il vous reste des questions, je serais ravi d’y répondre en commentaire.

 

 

Questions fréquentes (FAQ)


Quelle toiture pour les panneaux solaires ?

En France, presque toutes les toitures sont compatibles avec la pose de panneaux solaires. Seules les toitures en chaume, en goudron ou en shingle ne sont pas compatibles. Enfin, peu importe le type de couverture : nous déconseillons formellement d’installer des panneaux solaires sur un pan de toiture orienté vers le Nord.

 

Comment installer un panneau photovoltaïque sur un toit d’une maison ?

Aujourd’hui, la surimposition est le type de pose de panneaux solaires le plus répandu. En effet, c’est le plus rentable et il permet d’optimiser le rendement de vos panneaux solaires. Sinon, il existe aussi l’intégration au bâti (de plus en plus rare), ainsi que la pose sur bac lestés pour les toitures plates et toits terrasses.

 

Comment refaire sa toiture gratuitement panneau solaire ?

Attention aux arnaques ! Les toitures solaires gratuites n’existent pas, malgré ce que promettent certains éco-délinquants. Cela dit, la pose de panneaux solaires sur toiture est un investissement rentable grâce auquel vous pouvez économiser jusqu’à 60% sur votre facture d’électricité.

 

Quelles sont les aides de l’État en 2022 pour la pose de panneau solaire sur toiture ?

En 2022, il existe de nombreuses aides pour l’installation de panneaux solaires sur toiture. Les principales : la prime à l’autoconsommation, MaPrimeRénov’, la TVA à taux réduit et l’éco-prêt à taux zéro ! De quoi vous aider à financer une partie de votre centrale solaire.